Migration clandestine: Tragédie intenable dans la méditerranée

La Plate Forme Africaine MADE AFRIQUE déplore la situation intenable des migrants dans la méditerranée et invite les décideurs politiques africains à assumer leur responsabilité politique en développant des politiques migratoires centrées sur l'homme et responsables



Naufrages dans la Méditerranée.
Déclaration de MADE AFRIQUE.
C’est avec le cœur en peine et beaucoup d’inquiétudes que nous notons une recrudescence des naufrages de bateaux et embarcations de fortune de
migrants qui tentent de traverser la Méditerranée pour rejoindre les côtes européennes, et cela ne semble nullement créer une tempête dans l’océan des politiques migratoires européennes et africaines voire mondiales. Pourquoi donc les vents de l’humain ne soufflent-ils pas très fort sur l’océan des espaces où les lois et les conventions sont conçues et adoptées pour balayer les tempêtes d’indifférence qui noient des êtres humains en quête de conditions d’existence plus humaines ?
Ainsi tout dernièrement, dimanche 12 avril 2015 un naufrage a eu lieu sur les côtes lybiennes avec environ 400 migrants portés disparues dont des enfants et des femmes. Et les gardes –côtes de la police italienne qui procédaient aux secours ont annoncé avoir sauvé 144 personnes et récupéré 09 corps sans vie sur environ 1500 qui auraient embarqué sur des bateaux de fortune.
Et dans la nuit du samedi 18 au dimanche 20 avril 2015, un autre naufrage a été annoncé faisant état de 700 personnes disparues.
Ces naufrages dramatiques, ont provoqué la mort de plus de 900 migrants depuis le début de l'année en effectuant la traversée entre la Libye et l'Italie, d’après les informations diffusées par les autorités italiennes de la sécurité des frontières.
Aujourd’hui donc, on compte par centaines ou milliers le nombre de migrants désespérés, secourus par les garde-côtes italiens ou des navires marchands dans la Méditerranée, devenue un gros « monstre migrantivore »avec la complicité du Frontex et l’insouciance des pays d’origine et de transit.
Et le comble du désastre c’est qu’une vague d’extrémisme religieux vient de se lever subitement pour faire périr des migrants parce que tout simplement ils affichaient une identité chrétienne.

Ces situations dramatiques et inhumaines interpellent toute la Communauté Internationale et surtout les dirigeants des pays d’Afrique, d’où seraient partis la plupart de naufragés.
L’Afrique est donc interpellée, elle qui, malgré l’ampleur de ces pertes en vies humaines, annoncées dans l’intervalle d’une semaine, a brillé par un silence inquiétant qui traduit un mépris, une indifférence et un manque de sens de la responsabilité politique de ses décideurs au plus haut niveau.
Depuis Rome, le Pape François, au nom de l’Eglise catholique, a condamné cette situation en appelant à une plus grande solidarité entre les peuples et les Etats.
L’Italie, elle-même, secouée par ces vagues de drame a lancé un appel de soutien à l’Europe. Et dans la journée de ce lundi 20 avril, une session spéciale a été convoquée à Bruxelles, sous la demande du Gouvernement italien.
Pendant ce temps, l’Union Africaine, comme c’est souvent le cas, n’a pas daigné prendre la parole pour se faire entendre dans l’éclat des vagues de la méditerranée, devenue fossoyeuse de migrants, fuyant la pauvreté, les confits socio politiques et des conditions d’existence intenables sur un continent qui regorge de richesses qui n’aspirent qu’à être équitablement réparties.
Et si l’on ajoute à tous ces drames, la situation de « chasse » aux migrants en Afrique du Sud, le pays de Nelson Mandela, où la xénophobie est en train de remplacer le règne de l’Apartheid, alors, c’est le comble de la misère noire des migrants à l’intérieur même du continent africain, destiné à protéger toute vie humaine menacée, et cela, depuis le temps du roi Hérode qui voulait anéantir la vie de Jésus.
Humblement et dans la consternation totale, MADE –AFRIQUE, s’incline devant la mémoire de tous les migrants qui ont péri en mer méditerranée à cause des politiques migratoires répressives et inhumaines.
La Plate Forme Continentale, MADE – AFRIQUE condamne fermement le silence des autorités africaines, le sadisme des passeurs et trafiquants humains sans scrupule et l’indifférence de certains politiques de l’espace, Union Européenne.
La Plate forme MADE AFRIQUE lance un appel pour un plus grand respect des droits des migrants en Afrique et dans le monde et demande que les décideurs politiques d’ici et d’ailleurs disent face à cette horreur inadmissible : « plus jamais cela dans le monde des humains »
Fait à Dakar le 20 Avril 2015/ Contacts : tel 77 811 75 63/ 77 5298432/ 77 637 00 10/ Email / caritas@orange.sn


Vendredi 24 Avril 2015
Caritas Senegal
Lu 193 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks