FORUM SOCIAL MONDIALDAKAR 11: HOMELIE PERCUTANTE DU CARDINAL SARR

L'Archevêque de Dakar situe le sens de l'engagement de l'Église dans les luttes sociales



FORUM SOCIAL MONDIALDAKAR 11: HOMELIE PERCUTANTE DU CARDINAL SARR
HOMELIE DE L’ARCHEVEQUE DE DAKAR


Chers confrères dans l’épiscopat,
Chers confrères dans le sacerdoce,
Chers frères et sœurs dans la foi en Jésus-Christ et en Dieu,

1. Les passages de nos Saintes Ecritures, que nous venons d’écouter,
sont bien d’actualité, et comme toujours. Ils nous apportent, en effet, de riches éclairages sur la situation sociale, économique et politique, qui prévaut dans le monde aujourd’hui, ainsi que sur les objectifs du Forum Social Mondial, qui s’ouvre dans la capitale Sénégalaise. Ils nous rappellent que, disciples de Jésus-Christ, nous sommes appelés à être « sel de la terre, lumière du monde ». Mais qu’est-ce à dire ?
Dans notre méditation commune, accueillons les réponses à cette question, que nous présentent les lectures de cette messe.


FORUM SOCIAL MONDIALDAKAR 11: HOMELIE PERCUTANTE DU CARDINAL SARR
« Vous êtes la lumière du monde
2. Déjà le Prophète Isaïe proclamait : « Partage ton pain avec celui qui
a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable. Alors ta lumière jaillira, comme l’aurore. »

Ne pas rester indifférents au sort de nos semblables ; ne pas nous dérober à la solidarité avec nos frères et sœurs en humanité, que nous voyons dans le besoin : alors nous sommes lumière dans les ténèbres de l’égoïsme et de l’indifférence à autrui.
Partager avec celui qui a faim, répondre aux attentes et besoins du malheureux, accueillir l’étranger, le sans-abri, porter secours aux sans-papiers : alors nous sommes lumière dans les ténèbres de l’individualisme, de l’ethnocentrisme, de la xénophobie.
Nous sentir concernés par le sort de nos semblables, au point de rechercher les causes de leurs souffrances, de dénoncer et combattre les injustices et les situations d’injustices : alors nous somme lumière dans les ténèbres de la mal gouvernance, des iniquités des systèmes économiques nationaux et mondiaux.
Disciples de Jésus-Christ, nous avons la responsabilité de projeter la lumière de l’Evangile sur les situations, où sont compromis la dignité et les droits de l’homme, et de tout homme. Dans ce sens, nous rejoignons les objectifs du Forum Social Mondial, et prenons notre place dans ses combats sur la planète Terre.
Quand des situations ou des décisions prises dans le monde conduisent à la domination des plus forts, à l’égoïsme des nations, à des inégalités et à des injustices criantes, l’Eglise-Lumière doit y opposer le programme du Sermon sur la montage, que nous avons médité dimanche dernier, et en témoigner.
C’est ce qu’ont fait les Pères du 2ème Synode Africain d’octobre 2009. Faisons écho à leurs dénonciations et appels : « Aux grandes puissances de ce monde, nous disons : traitez l’Afrique avec respect et égard pour sa dignité. L’Afrique a longtemps réclamé un changement de l’ordre économique mondial, dont les structures injustes pèsent lourdement sur elle. Les récents désordres dans le monde financier attestent qu’il est temps d’opérer des changements radicaux dans les règles du jeu. Mais ce serait une autre tragédie si ces réajustements devaient servir les intérêts des riches au détriment de ceux des pauvres. La plupart des conflits, des guerres et des situations de pauvreté en Afrique proviennent essentiellement de ces structures injustes ». (Message du Synode – N° 32)
« Si tu fait disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante,… ta lumière se lèvera dans les ténèbres… », proclamait encore le Prophète.
Si donc nous savons résister aux tentations de la haine, de la violence en paroles et en actes, pour nous en tenir au respect de la dignité de toute personne, même la plus faible, au respect de ses droits, au respect de la vie, et toujours promouvoir de tels respects, notre lumière brillera dans les ténèbres de cette haine et de cette violence, qui assombrissent l’atmosphère socio-politique de tant de pays.
Disciples de Jésus-Christ, ne perdons jamais de vue que « l’être chrétien » ne relève pas seulement du « faire ». La place qu’a occupée la prière dans la vie et le ministère de Jésus de Nazareth est plus que significative à cet égard. Devenir « lumière » suppose de s’être d’abord laissé éclairer, illuminer de l’intérieur par le Christ, lumière du monde (cf Mt 4,16 ; Jn 8,16 ; Lc 2,32).
Chers frères et sœurs, la lumière est une énergie qui se dépense, et qui se consume. Comment pourrions-nous alors être lumière du monde, sans que cela consume quelque chose de notre être, de notre temps, de notre tranquillité, de nos forces ?
Comment briller de la lumière de l’Evangile, sans brûler de la flamme du don de soi ? Le rayonnement d’une vie dépend de sa qualité d’engagement : soyons des chrétiens lumineux, chaleureux et engagés. Nul besoin de chercher dans l’extraordinaire les occasions de mettre de la lumière en nous et autour de nous : une rencontre, une visite, une parole, un regard, un service rendu, un travail accompli avec honnêteté, des relations empreintes de vérité et de sociabilité peuvent être des témoignages lumineux et chaleureux.

FORUM SOCIAL MONDIALDAKAR 11: HOMELIE PERCUTANTE DU CARDINAL SARR
« Vous êtes le sel de la terre »
3. Si les chrétiens perdent le goût de Dieu ; s’ils s’affadissent, en ne se
ressourçant plus dans la prière et la Parole de Dieu, ils n’ont plus de différence à faire entendre. En adoptant, sans discernement, les mentalités et les conduites ambiantes, les conformismes culturels et sociaux, ils n’ont pas de saveur d’Evangile, ou ils la perdent. Or ils ne peuvent pas se contenter d’être et de faire, comme tout le monde.
« Rien n’est plus utile que le sel et le soleil », disait Pline l’Ancien :
• Le sel fertilise. Soyons sel, en fertilisant nos milieux de vie, en apportant à notre société un enrichissement important.
• Le sel empêche la corruption. Soyons sel, en empêchant la corruption des aliments de la vie.
Soyons sel, en refusant de participer aux corruptions d’un monde vicié par le souci de l’argent et du pouvoir ! Soyons sel, en luttant contre toutes les formes de corruption par l’argent.

Comment taire les révoltes populaires contre ceux qui confisquent le pouvoir pour eux, leurs familles et leurs proches, comme en Tunisie, en Egypte et sans doute bientôt en d’autres pays. Soyons sel de la terre, en rejetant toutes formes de corruptions du pouvoir, pour vivre et prôner l’autorité-service, le pouvoir-service, le pouvoir pour les autres et non pour soi.
Le sel brûle comme le feu. Soyons sel, en brûlant tout ce qui en nous et autour de nous n’est pas digne de l’homme !
Le sel fait fondre la glace. Soyons sel, en faisant fondre la glace des cœurs durcis par l’agressivité, la violence, le terrorisme, le désir de vengeance !
Le sel est ce qui donne la saveur aux aliments. Soyons sel, en relevant les situations et évènements de nos vies à la hauteur, et à la saveur de l’Evangile.
Symbolique par ses multiples fonctions, le sel l’est aussi par son mode d’action. Il agit par pénétration intime. Il n’est plus visible, mélangé aux aliments. Le chrétien, comme le sel, doit sans ostentation, ni prétention, mettre au cœur du monde, par son humble témoignage de vie, une pincée d’Esprit-Saint.
Saint-Paul prend soin de noter qu’il ne s’est pas présenté aux Corinthiens avec grand apparat. Il a opté pour la simplicité, l’humilité et même la faiblesse. C’est la parole exprimée avec simplicité et modestie, c’est le travail exercé avec désintéressement et conscience professionnelle, qui permettent le mieux de saler la terre.


4. Chers amis, si chacun diffuse sa petite lumière de baptisé, il fera un
peu plus clair sur notre planète. Si chacun met son grain de sel d’Evangile, la vie aura le goût de Dieu.
La mission du Peuple de Dieu (ancien et nouveau) dans le monde nous est rappelée aujourd’hui. Elle consiste à :
- témoigner d’un nouveau sens de l’homme et de la société ;
- construire des sociétés, au sein desquelles le pauvre est respecté, la justice a force de loi, la tromperie, la force ne sont plus la base des rapports entre les hommes.
C’est toujours la mission de l’Eglise à travers le temps et l’espace.
Demandons à la Vierge Marie, Notre Dame de la Pentecôte, aux Saints Martyrs de l’Ouganda, à Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus dont le Reliquaire nous visite, d’intercéder pour nous, afin que nous soyons vraiment ce que nous sommes : lumière et sel de la terre, durant ce Forum Social Mondial, durant toute notre vie Amen !


Théodore Adrien Cardinal SARR
Archevêque de Dakar




Dimanche 6 Février 2011
Ambroise Tine
Lu 3748 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks