Accueil des réfugiés et des déplacés de force : les orientations du Saint-Siège

Les droits et les devoirs des réfugiés, mais aussi des Etats à leur encontre, sont au cœur d’un document publié le 6 juin 2013 au Vatican. Le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, avec le conseil pontifical Cor Unum, publie un document intitulé "Accueillir Jésus-Christ dans les réfugiés et les personnes déracinées de force". Ce texte demande notamment aux Etats "une protection appropriée" pour les réfugiés et demandeurs d’asiles.



Caritas Niger
Caritas Niger
Plus de 20 ans après la publication d’un document intitulé "Réfugiés, un défi à la solidarité" (1992), ce nouvel opus entend "rendre tous les chrétiens, pasteurs et fidèles, conscients de leurs devoirs à l’égard des réfugiés et des autres personnes déracinées de force". Dans ce document d’une soixantaine de pages, le Vatican assure qu’il est "impossible de garder le silence face aux images inquiétantes qui nous font découvrir des camps de réfugiés et de personnes déplacées de force dans le monde entier". En plus d’orientations pastorales, il dresse alors une longue liste des droits et devoirs des Etats comme des réfugiés.
S’il est communément accepté que les Etats ont le droit de prendre des dispositions contre l’immigration irrégulière, le document invite à "faire la différence…entre les individus qui fuient la persécution politique, religieuse, ethnique ou d’un autre genre, ou encore les guerres, et ceux qui cherchent simplement à entrer irrégulièrement dans un pays". Rome juge nécessaire de garantir une protection appropriée à ceux qui fuient la violence et le désordre social.

Favoriser la réunification familiale
Il est également question de l’importance de favoriser la réunification familiale des réfugiés dans le pays d’asile, ou encore de respecter leur droit à la liberté religieuse. Le texte romain insiste sur le respect du principe du non refoulement, qui permet de protéger le demandeur d’asile contre le retour dans un pays où il a des raisons de craindre la persécution. "Toute personne se trouvant à une frontière, qui a une crainte fondée de persécution, a droit à la protection et ne devrait pas être refoulée dans son pays, indépendamment du fait qu’elle ait été ou non formellement reconnue comme réfugiée", souligne le document.
Rome appelle a plus d’initiatives contre la traite d’êtres humains, et requiert une protection spéciale pour les femmes victimes de l’exploitation à des fins sexuelles. Il est également question de mesures nécessaires afin de poursuivre et de punir les trafiquants d’enfants soldats.

Le rôle important des médias
Le document assure également que les médias ont un rôle important à jouer et une responsabilité dans l’utilisation d’une terminologie correcte en ce qui concerne les réfugiés, les demandeurs d’asile et les autres formes de migration, en considérant l’existence de flux "mixtes" de migration.
Les camps de réfugiés, constate aussi le texte du Vatican, prévus à l’origine pour fournir des logements temporaires, sont devenus des "résidences" permanentes où les réfugiés vivent pendant des années…sans la possibilité de gagner leur vie et donc forcés à vivre dans un état de dépendance. Et de regretter que la communauté internationale semble leur prêter une faible attention ou, simplement, accepter leur "mise en dépôt", comme une situation normale.
S’intéressant particulièrement au cas de réfugiés urbains, de plus en plus nombreux, le document affirme que les autorités nationales et municipales doivent assumer leurs responsabilités envers ces réfugiés.

Quelles structures pastorales pour accueillir les réfugiés?
Une partie du document est consacrée aux structures pastorales nécessaires pour accueillir les réfugiés. Il propose notamment que les plus grands camps de réfugiés deviennent de véritables paroisses ou des structures territoriales semblables. Il recommande également qu’un évêque soit chargé de la pastorale des migrants en l’absence d’une commission épiscopale pour cette pastorale spécifique.
Concernant le rôle des organisations internationales caritatives de l’Eglises, le texte met en garde contre le risque de ne prêter attention qu’aux opinions des donateurs, leur permettant dès lors de déterminer leurs politiques. "Au contraire, les organisations doivent être davantage motivées par leur mission que par leurs donateurs".
Quant aux agences de financement catholiques, elles doivent donner la priorité aux propositions présentées par les institutions catholiques pour décider quels projets soutenir, affirme le document. Enfin, les organisations caritatives catholiques ont tout intérêt à "œuvrer conjointement, presque comme une agence qui gère toutes les questions et fournit des informations appropriées".

(apic/imedia/ami/cp)

Jeudi 6 Juin 2013
Caritas Senegal
Lu 162 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks