« Le manque de communication et de transparence, source de cristallisation les passions au Sénégal » (Justice et Paix)

« S’il y a beaucoup d’évènements qui cristallisent les passions dans notre pays, c’est parce qu’il n’y a pas une communication suffisante et de la transparence dans la manière de faire », a déploré le Secrétaire exécutif de la Commission épiscopale interterritoriale Justice et Paix. Abbé Alphonse Seck s’est prononcé sur la situation politique et sociale du pays, en marge de l’atelier de validation du plan d’action de ladite commission, le 13 juillet 2016, à Dakar.



« Le manque de communication et de transparence, source de cristallisation les passions au Sénégal » (Justice et Paix)

« S’il y a beaucoup d’évènements qui cristallisent les passions dans notre pays, c’est parce qu’il n’y a pas une communication suffisante et de la  transparence dans la manière de faire », a déploré le Secrétaire exécutif de la Commission épiscopale interterritoriale Justice et Paix. Abbé Alphonse Seck s’est prononcé sur la situation politique et sociale du pays, en marge de l’atelier de validation du plan d’action de ladite commission, le 13 juillet 2016, à Dakar.

Alors que la situation politique et sociale du Sénégal est actuellement caractérisée par de nombreuses agitations, de polémiques et de passions, Abbé Alphonse Seck recommande la communication et la transparence aux autorités et à tous les acteurs politiques et sociaux. « Dans un pays, lorsque les gens communiquent, les choses vont mieux. Je veux dire par là que quelle que soit la décision que l’on est amené à prendre, si on explique pourquoi on prend cette décision et s’il y a de la transparence dans la manière de conduire les choses, chacun se fait son opinion », a-t-il affirmé.

Car pour lui, la communication et la transparence sont des facteurs de paix sociale et de sérénité. « A ce moment, il n’y a pas lieu qu’il y ait de la violence ou autre chose. Chacun se fait simplement son opinion et la vie continue », a-t-il poursuivi.

C’est ainsi qu’il a déploré le manque de communication et de transparence sur « beaucoup d’événements », sans les nommer, qui se sont déroulés récemment au Sénégal. Une situation qui serait, d’après lui, à l’origine de la cristallisation de nombreuses passion sur le champ politique et social sénégalais. « S’il y a beaucoup d’évènements qui cristallisent les passions dans notre pays, c’est parce qu’il n’y a pas une communication suffisante et de la  transparence dans la manière de faire », a-t-il constaté avant de formuler la recommandation suivante : « Si on règle les questions de communication et de transparence, à ce moment les gens sont informés et chacun apprécie selon la manière dont il peut le faire ».

Le Secrétaire exécutif de la Commission interterritoriale Justice et Paix (Sénégal-Guinée Bissau) en a profité, par ailleurs, pour rappeler que la mission première de la commission Justice et Paix est « une mission de veille, pour voir ce qui se passe, ce qui se vit et dans quelle mesure cela est en faveur des personnes, respectueux de leurs droits et des conditions qui permettent à quelqu’un de mener une vie vraiment épanouissante ».

Cela suppose également, selon l’Abbé Seck, « d’aller vers les autorités locales de toutes sortes pour s’assurer que ce qui est fait va dans le sens du bien des personnes et des populations ».

Toutefois, précise-t-il, « nous ne sommes pas seules, nous ne sommes pas les seuls à nous intéresser au bien des personnes et des populations ».

Voilà pourquoi, fait-il, enfin savoir : « nous pensons que pour bien agir, nous devons aller en plateforme avec les autres organisations de la société civile qui sont proches de nos objectifs et avec lesquelles nous pouvons véritablement travailler. Cela ferait des synergies d’actions, des partenariats qui peuvent déboucher justement sur des plateformes communes d’actions qui auraient plus d’impact et qui intégreraient plus de gens que les seuls chrétiens que nous pouvons avoir dans les paroisses et dans les communautés ecclésiales de base».

 
Abbé Roger Gomis

Jeudi 14 Juillet 2016
Madeleine Pascale SENE
Lu 467 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks