Le cardinal Tagle appelle à lutter contre le gaspillage alimentaire

À l’occasion de la 154e session du conseil de la FAO, lundi 30 mai à Rome, le président de Caritas internationalis a invité à trouver une nouvelle façon d’encadrer la question du gaspillage alimentaire.



Pour le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille (Philippines) et Président de Caritas Internationalis, le gaspillage alimentaire n’est pas qu’un problème technique. Ses causes sont bien plus profondes et s’enracinent « dans des choix erronés de croissance technologique et économique qui ne tiennent pas compte des implications sociales ».
 
Lors de la 154e session du conseil de la FAO, lundi 30 mai à Rome sur la réduction des déchets alimentaires, le cardinal philippin a insisté sur l’urgente nécessité de changer de style de vie et d’adopter « une approche globale qui rompt avec le seul paradigme technocratique ». Car pour lui, on ne peut lutter contre le gaspillage alimentaire qu’en mettant la personne humaine au centre des préoccupations.
 
Devant les participants à cette session de la FAO, le cardinal Tagle a rappelé que le gaspillage alimentaire se fait « à tous les niveaux de la chaîne agricole » : dans les conditionnements et les transports des denrées depuis les champs vers les marchés ; dans le stockage ; dans la commercialisation ; dans la consommation…
 
Or ce sont les petits agriculteurs qui sont les plus menacés, a-t-il souligné, « du fait de leur manque de connaissances, de financement, de matériels, d’accès aux technologies aux aides financières pour mieux gérer les récoltes ». Il invite donc les acteurs de Caritas à mettre en place « des formations techniques, des crédits, des assurances, des défenses de leurs intérêts face aux grandes politiques agricoles et aux marchés internationaux ». Ce qui est aussi « la mission des ONG, des chercheurs, des investisseurs privés et des gouvernements ».
 
S’appuyant sur une étude de la Caritas au Malawi en 2014, le cardinal a montré comment, dans ce pays d’Afrique, les pertes dans les cultures vivrières (maïs, millet, soja, haricots, pois et arachide) menacent la sécurité alimentaire des agriculteurs eux-mêmes.
 
Alors que « c’est la production alimentaire à petite échelle qui nourrit la plus grande partie de la planète », a rappelé le président de Caritas internationalis, les petits producteurs locaux sont trop souvent « forcés de vendre leurs terres t d’abandonner leurs productions traditionnelles ».

Il est donc essentiel, a conclu le cardinal, que les autorités civiles adoptent des mesures pour soutenir ces petits producteurs, et que « les systèmes alimentaires intègrent la valeur fondamentale du travail de l’homme ». Le système doit favoriser la coopération, la solidarité, l’inclusion sociale : « c’est une question de justice ».
 
(avec Radio Vatican)

Mercredi 1 Juin 2016
Madeleine Pascale SENE
Lu 123 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks