Grâce à l’USAID et Caritas, des sénégalais découvrent les bienfaits de l’eau potable

Pour la plupart des habitants des communes de Saré Bidji, Kartiack et Ndame dans les régions de Kolda, Ziguinchor et Tambacounda, devoir parcourir de longues distances à pied à la recherche d’eau potable relève du passé. L’ancien maire de Saré Bidji, Abdoulaye Baldé, nous parle du changement et des conséquences sur la vie des bénéficiaires après la mise en place d’un programme de système d’adduction d’eau et d’assainissement par l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID) et Caritas Sénégal: «C’est grâce à ce programme que l’eau potable est arrivée chez nous. Les gens sont en bonne santé et très contents ». « Il a aussi beaucoup allégé les travaux des femmes qui parcouraient de longues distances à la recherche de l’eau », se réjouit-il.



Le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement de ces trois communes rurales a permis à Tounkan Diao, habitante de la commune de Saré Bidji ainsi qu’à 7 000 autres personnes, de jouir d’un accès direct à l’eau potable. « L’accès à l’eau potable était très pénible pour nous. Aujourd’hui, l’USAID et Caritas Sénégal nous ont permis d’avoir de nouveaux bijoux dans nos ménages avec les branchements privés d’eau potable ».
 
Dans les communes de Saré Bidji et de Ndame, en effet, la vie sans système d’adduction d’eau potable était bien pénible. « Nous avions depuis 1984 un château d’eau avec un forage qui n’a jamais fonctionné. On avait des puits sans margelles et qui accueillaient toutes les eaux de ruissellement. La plupart des habitants de ma commune n’avaient donc que cette eau non potable pour étancher leur soif et pour les autres usages domestiques », se souvient l’ancien maire de Saré Bidji.
 
Même situation à Ndame, dans le département de Koumpentoum. Sauf que là « il y avait quelques puits avec des profondeurs qui variaient entre 45 et 50m », indique Amadou Moctar Diallo. « On passait des journées entières à chercher de l’eau, peu importe sa qualité. Il en manquait tellement que nous étions obligés de consommer l’eau qui restait dans les abreuvoirs de nos bêtes, ce qui n’a pas manqué de  favoriser l’apparition de nombreuses maladies, plongeant tout le monde dans l’angoisse et l’inquiétude », raconte-t-il encore.
 
Garantir un accès à l’assainissement, à l’hygiène et à l’eau potable est une des priorités de l' USAID, partenaire historique de Caritas Sénégal. Elle a accordé une subvention d’environ 1 milliard de F.CFA à Caritas Sénégal dans le cadre d’un programme dénommé « Development Grant Programm 3 (DGP3)». L’objectif étant de renforcer et de pérenniser l’accès aux sources d’eau potable et l’installation de sanitaires améliorés dans les communes rurales de Saré Bidji, Kartiak et Ndame, sur la période de 2012 à 2016.
 
Grâce à ce projet, 24.230 personnes vivant en milieu rural ont accès à une source d’eau potable améliorée dans 44 villages et 5.700 personnes vivant en milieu rural ont également accès à des installations sanitaires améliorée dans 50 villages.
 
Mamadou Baldé de Saré Bidji témoigne : « J’ai désormais un branchement privé d’eau potable à domicile. J’ai donc suffisamment d’eau potable pour toute ma famille et aussi pour désaltérer mon troupeau. Maintenant, toute ma famille est en bonne santé ».
 
« Nous n’avons plus besoin de nous réveiller en pleine nuit pour nous lancer à la recherche de l’eau. Vous n’imaginerez jamais assez la situation dans laquelle nous étions. Beaucoup de personnes ont trouvé la mort en tombant dans les puits de 50m en essayant de recueillir de l’eau », renchérit Alassane Diallo de Ndame.
 
Sur le plan de l’assainissement, Tounkan Diao, qui est aussi relais communautaire pour ce volet, fait remarquer : « Les familles sont en bonne santé avec les installations des latrines améliorées ».
 
Selon Cheikh Abba Diédhiou, président de l’une des ASUFOR de Kartiak, « toutes les femmes sont contentes dans sa commune ». « C’était vraiment pénible pour elles d’allier les travaux champêtres avec la recherche d’eau potable ».  
 
Pour Abou Diallo, maire de Ndame, la réalisation de ce programme jette les bases d’un développement durable de sa localité, car « sans eau, pas de développement », soutient-il.
 
Les habitants des trois communes couvertes par le DGP3 ont aujourd’hui la possibilité d’économiser du temps et de l’argent grâce au coût moins élevé de l’eau et à son accès simplifié. Leur qualité de vie s’améliore elle aussi petit à petit. 
 
 A. Roger Gomis

Dimanche 29 Mai 2016
Madeleine Pascale SENE
Lu 366 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks