DakarCaritas2017 : « Depuis quelques années toutes les Caritas africaines font face à un problème de vision » (Mgr Nicodème)

« Depuis quelques années toutes les Caritas africaines font face à ce que j’appellerai un problème de vision, parce que jusqu’ici la Caritas a été conçue comme l’institution qui distribue des fonds en cas de difficulté, de désastre ou de sinistre à partir d’aide obtenue de l’extérieur », a avoué Monseigneur Nicodème Barrigaha-Benissan, évêque d’Atakpamé et président de Caritas Togo. C’était en marge de la 2ème Assemblée des Evêques d’Afrique sur Caritas, ouverte à Dakar, le lundi 18 septembre 2017, à Dakar, sur le thème : « Organiser le service de la charité en Afrique : le Rôle des Evêques ». Entretien.



Quelques observations sur Caritas Togo?
 
La première observation que je ferai concerne le nom même que nous avons donné à notre Caritas : nous l’appelons OCDI : Organisation de la Charité pour le Développement Intégrale de l’homme. Au Togo la Caritas a trois domaines spécifiques. Il y a d’abord l’intervention en cas d’urgence, un secteur qui s’occupe des aides qui peuvent être rapportées rapidement en cas de sinistre quelques part, mais l’OCDI œuvre surtout pour le développement sur le plan agricole, un développement qui concerne la dotation des populations en terme de besoins et puis celui de la santé.
 
On constate que le grand défi auquel sont confrontées les Caritas africaines, c’est cette dépendance à l’aide extérieure? Comment pourraient elles le relever ?
 
Depuis quelques années toutes les Caritas africaines font face à ce que j’appellerai un problème de vision, parce que jusqu’ici la Caritas a été conçue comme l’institution qui distribue des fonds en cas de difficulté, de désastre ou de sinistre à partir d’aide obtenue de l’extérieur. La Caritas n’a pas été surtout perçue comme l’organisation d’une Eglise qui identifie ses propres besoins, mobilise ses fonds à partir des ses propres structures et développe, donc met sur pied des institutions qui peuvent tenir dans le temps. Lorsqu’on repose uniquement sur l’extérieur et que les partenaires ne sont plus disposés à nous financer, alors les structures misent en place au lieu d’être une aide deviennent un poids. C’est une difficulté à laquelle font face toutes les Caritas. C’est pourquoi je parle d’une nouvelle vision ? Ca va consister en quoi ? D’abord,  à responsabiliser et sensibiliser les fideles pour qu’ils sachent désormais que la charité ne part pas d’autres pays mais elle se vit à partir de nous-mêmes, ce qui signifie qu’il faut instituer les Caritas au niveau de toutes les paroisses et les responsabiliser pour que tous les fidèles sachent qu’ils doivent participer à cette Caritas.  Il s’agit donc d’un travail de sensibilisation, de changement de vision, de mobilisation de fonds, d’identification des besoins qui nous sont spécifiques et de renforcement de cette institution. Je pense que c’est seulement en allant sur cette ligne-là que nous pourrons assurer à nos Caritas respect un développement qui ne soit pas basé sur l’extérieur.
 
 Quels alors rôles pour les évêques face à toutes ces nombreux défis?
 
Le rôle de l’évêque est central puisque l’Eglise est plutôt basée sur la structure. L’évêque est une personne clé dans l’organisation de la charité.  Son rôle se décline en cinq thèmes. Il y a d’abord la vision, c’est à dire qu’il faut que l’évêque joue le rôle de vision. C’est à lui qu’il appartient de montrer cette nouvelle orientation que doit prendre la Caritas.
Ensuite, il faut la formation. Une fois qu’on a la vision, l’évêque ne peut pas tout faire tout seul. Il faut identifier les personnes à même de conduire ce projet et faire leur formation.
Il y a également l’organisation. Les personnes formées peuvent bien remplir  leurs missions s’il y a une organisation qui les porte. L’évêque est aussi appelé à développer des actions. Le tout n’est pas de mettre des structures. Il faut programmer des actions à réaliser concrètement.
Enfin, le dernier rôle de l’évêque est celui du suivie et de l’évaluation.
Donc la personne de l’évêque est capitale. On dirait que tout repose sur ses épaules mais justement la Caritas ne peut réellement fonctionner que si l’évêque lui-même est convaincu de cette nouvelle vision, s’il s’investit, s’entoure de personnes compétentes et qu’ils mobilise à la base pour que la vision change. Qu’on ne soit pas là à attendre des financements de l’extérieur pour répondre à des besoins ponctuels. Mais qu’on considère Caritas comme l engagement de toute l’Église à sortir de la misère en se battant en comptant d’abord sur es propres forces et ses propres ressources. 

Mardi 19 Septembre 2017
Caritas Senegal
Lu 119 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks