Assemblée des Evêques d’Afrique sur Caritas : Pourquoi le choix de Dakar ? Retour sur les missions de Caritas Sénégal (Entretien)

Les préparatifs pour la 2ème assemblée des Évêques prévu du 17 au 21 septembre, à Dakar, se poursuivent. Le Secrétaire général de Caritas Sénégal, abbé Alphonse Seck, explique les raisons du choix de Dakar pour abriter cette importante rencontre et revient sur plusieurs questions importantes qui mettent en exergue les missions de Caritas.



Assemblée des Evêques d’Afrique sur Caritas : Pourquoi le choix de Dakar ? Retour sur les missions de Caritas Sénégal (Entretien)
Caritas.sn: Pourquoi le choix de Dakar pour cette assemblée ?
Abbé Alphonse Seck - Il faut dire que nous avons reçu beaucoup de rencontres à Dakar et souligner qu’il y a une facilité d’accès à Dakar et puis le pays est  assez stable pour accueillir ce type de rencontre. Et je crois que c’est aussi une reconnaissance au travail que fait l’Eglise au Sénégal dans le domaine de la charité.

Caritas.sn - Ils sont nombreux ceux qui connaissent Caritas mais ils sont moins nombreux à connaitre ses missions, qu’elles sont elles ?
A.A.S - Fondamentalement la mission c’est de traduire l’amour de l’Eglise pour tout homme particulièrement pour les plus pauvres. Cependant, la mission peut être conceptualisée. Ici au Sénégal, ça continue de prendre la forme d’actions de secours d’urgence. Nous sommes avec des gens qui rencontrent des difficultés dans leur vie et la Caritas est souvent l’organe de l’Eglise qui intervient tout de suite pour venir au secours des personnes. Mais, on ne peut pas nous satisfaire de ces réponses immédiates. Il faut des réponses dans la durée. Et c’est pour ça qu’il y a eu une autre orientation de l’action de Caritas notamment au Sénégal. Ce sont  toutes des actions de sécurité alimentaire qui permettent d’accompagner des familles, des ménages, des personnes pour qu’elles aient des moyens d’être dans des conditions meilleures pour leur famille et la communauté.

Il faut ensuite poser la question des moyens qui permettent à des populations surtout rurales de pouvoir faire le travail qu’elles ont envie de faire et d’arriver à une certaine promotion. C’est notamment la question de l’hydraulique qui est un grand domaine dans lequel Caritas Sénégal a travaillé en mettant en place des forages, des puits dans tout le Sénégal. En mettant aussi en place des dispositifs de gestion avec les populations bénéficiaires pour assurer la pérennité de ses ouvrages, pour en assurer la gestion et tant d’autres choses.

Aujourd’hui les questions d’environnement nous préoccupent beaucoup.  On pourrait aussi ajouter aux domaines dans lesquels Caritas travaille, le domaine d’hygiène et d’assainissement parce que c’est contribuer à la bonne santé des populations surtout en zones rurales et périurbaines.

L’autre domaine important sur lequel travaille Caritas est la question de la migration qui est devenue un des axes stratégiques de Caritas Sénégal. La question de migration parce que nous sommes des zones de départ mais également des pays de transit. Il y a deux façons d’affronter la migration. La première c’est la réponse que nous apportons aux personnes en mobilité qui viennent vers le Sénégal. La réponse donnée est celle qui existe à Caritas Dakar avec le point d’accueil pour les réfugiés et émigrés qu’on appelle le PARI. Il est né il y a une vingtaine d’année, au lendemain du génocide rwandais. On a vu des familles rwandaises arrivées au Sénégal et pratiquement quand il y a crise en Afrique des familles viennent se réfugier au Sénégal. Il fallait trouver une réponse d’écoute, d’accueil, d’assistance ou d’orientation dans la mesure  du possible... Le PARI a servi à cela  et ça a été une première réponse. 

La deuxième réponse est venue à travers l’action de plaidoyer que mène Caritas Sénégal. En effet, Caritas Sénégal coordonne une plate forme africaine qui s’appelle MADE AFRIQUE qui est composée d’organisations de la société civile en Afrique de l’Ouest, en Afrique Centrale, en Afrique du Nord et en Afrique de l’Est. Or quel est le travail de cette plate forme ? C’est de regarder la question migratoire et de rappeler quand même à l’opinion internationale que la migration est quand même un droit. Toute personne à un moment donné de sa trajectoire peut décider d’aller vivre ici ou ailleurs et on ne peut pas remettre en cause ce droit là. Un américain peut décider de venir vivre au Sénégal comme un sénégalais qui désire vivre au Canada et vice versa pendant un certain temps et revenir chez lui. Et donc on ne doit pas remettre en cause ce droit. Il faut regarder la réalité. C’est vrai qu’elle est massive. Mais qu’est ce qui cause cette migration. Il y a des situations telles que les gens sont obligés d’aller se réfugier ailleurs parce que soit leur pays a basculé dans la violence soit dans la guerre ou des phénomènes climatiques qui ne leur permettent plus de trouver des moyens de leur subsistance . Et une fois dans les pays d’accueil ce sont des personnes qui se retrouvent dans des situations lamentables, certaines qui font face à la traite des personnes, c’est un véritable esclavage et donc  privées de tout. Alors le rôle de la plateforme, c’est de dénoncer tout cela et de  mener le plaidoyer non seulement auprès des institutions africaines la CEDEAO, l’Union Africaine mais même auprès des dirigeants de l’Europe. Nous avons assisté à des rencontres avec des fonctionnaires de l’Union Européenne où nous sommes revenus sur les politiques européennes sur la migration pour dénoncer les dérives qu’elles engendrent. On va jusqu’à observer les politiques mises en place par l’union européenne. Aujourd’hui, elles sont en train de tuer tous nos efforts d’intégration. Quand vous prenez la CEDEAO, une communauté qui a fait de grands pas en matière d’intégration. Et si l’union européenne choisi le Nigéria pour faire barrage à tout mouvement de la migration. Aujourd’hui c’est le Niger demain ça sera peut être le Mali ensuite le Sénégal ou la Cote d’Ivoire et donc tous nos efforts sont totalement annihilés par l’impact des politiques européennes.  Or, qu’est ce que ces pays ont en retour du soutien financier ? C’est une manière de les sortir des efforts communautaires africains. Ce qui est très grave.  Cette plateforme donc est une attitude de plaidoyer par rapport à tous ceux qui violent les droits humains.

Tout cela ne peut être porté que par une organisation forte. C’est pour cela qu’un gros effort est fait surtout dans Caritas Sénégal à travers le renforcement institutionnel et organisationnel. Il faut aussi une institution forte et capable avec des ressources humaines de qualité pour mener à  bien ces missions.
                       

Mercredi 13 Septembre 2017
Caritas Senegal
Lu 135 fois

Actualités | Projets en cours | Réalisation | Activités | Emergency Appeal | Publications | Evénements | Forum | Projets en requête de financement | Présentation de la Caritas | Réseau national | Espace presse | Partenariat | Publications principales | Caritas au Sahel | Medias


Bienvenue !

Mot de Bienvenue

Mot de Bienvenue
Madame, Monsieur,

Au nom de mes collaborateurs, Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général et l'ensemble des membres de notre Confédération Caritas Sénégal, je vous souhaite la bienvenue et vous exprime notre joie de vous accueillir.

Ce site a pour objectif de vous aider  à trouver des informations sur la vie, la mission, les projets et programmes, les activités, les évènements de Caritas Sénégal et bien d'autres choses encore.

A travers ce site, nous voulons également promouvoir l'esprit Caritas ainsi qu'un élan de solidarité en faveur de ceux qui sont loin de tout et contribuer au développement intégral de l'homme.

Sur le chemin du service de l'Amour et la Solidarité au Sénégal et dans le monde, .vos idées et suggestions nous sont précieuses et les attendons pour mieux progresser ensemble.

Bonne visite et que la bénédiction du Seigneur vous accompagne tous les jours!
 
Son Excellence Mgr Jean-Pierre Bassène,
Evêque du diocèse de Kolda
Président de la Commission de Pastorale Sociale de la Conférence Episcopale
 





Siège National : Km 11, route de Rufisque | BP : 439 Dakar | Tel : (221) 33 834 00 20 | Fax : (221) 33 834 41 97 | Email : info@caritas-senegal.org
Copyright © 2007-2017 Caritas Sénégal - Tous droits réservés - Création Baol Networks